CHAPITRE 2 : MODIFICATIONS DE L’ORGANISME LORS D’UN EFFORT

 

  1. 1.   MODIFICATIONS DES ACTIVITES RESPIRATOIRES ET CARDIAQUES LORD D’UN EFFORT

TP N°3 : Mesures des activités respiratoire et cardiaque lors d’un effort

 

  1. A.  MODIFICATIONS DE L’ACTIVITE RESPIRATOIRE

 

Bilan : Au cours d’un effort, on observe une augmentation du débit ventilatoire (volume d’air échangé par l’organisme en une min) due à la fois à une augmentation de la fréquence ventilatoire  (nombre de cycles respiratoires par min) et une augmentation  du volume courant Vc (volume d’air entrant lors d’une inspiration).

 

DV    =   Vc    X         FV

       (L/min)      (L)      (cycles resp/min)

Les modifications de l’activité respiratoire permettent un apport plus important en O2 au niveau du sang irriguant les alvéoles pulmonaires.

 

  1. B.   MODIFICATIONS DE L’ACTIVITE CARDIAQUE

 

Bilan : Au cours d’un effort, on observe une augmentation du débit cardiaque (volume de sang expulsé par le cœur en une min) due à la fois à une augmentation de la fréquence cardiaque (nombre de battements du cœur par min) et à une augmentation du volume d’éjection systolique (volume de sang éjecté lors de la contraction du cœur = systole).

DC    =    FC       X       VES

(L/min)    (batt/min)          (L)

 

La pression artérielle (force exercée par le sang sur la paroi des artères) est proportionnelle au débit cardiaque et donc à la fréquence cardiaque.

Ces modifications de l’activité cardiaque permettent de faire circuler plus vite, une plus grande quantité de sang en direction des muscles qui participent à l’effort et de leur apporter un maximum d’O2 et de nutriments.   

 

  1. 2.   UNE CIRCULATION SANGUINE EFFICACE
    1. A.  Organisation du cœur et circulation du sang

 

TP N°4 : Dissection du cœur

 

Bilan : Le cœur est un muscle creux. Il est composé de 4 cavités : deux oreillettes et deux ventricules. Le sang pénètre dans le cœur par la veine pulmonaire dans l’oreillette gauche et par la veine cave dans l’oreillette droite et en ressort par l’artère pulmonaire du ventricule droit et par l’artère aorte du ventricule gauche.

Cette circulation du sang en sens unique est imposée par la cloison qui sépare les parties droite et gauche du cœur et par l’orientation de valvules situées à l’entrée et à la sortie des ventricules.

 

  1. B.   La double circulation du sang dans l’organisme

 

TP N°5 : Construction de la double circulation du sang dans l’organisme

 

Bilan :

La disposition en série de la circulation pulmonaire (cœur-poumons-cœur) et de la circulation générale (cœur-autres organes-cœur) forme la double circulation du sang dans l’organisme. Elle permet de recharger en O2 la totalité du sang afin d’approvisionner les muscles concernés par l’effort. La disposition en parallèle de la circulation générale permet un apport préférentiel en O2 et en nutriments aux muscles en activité.

Cet apport en O2 est permis grâce à l’ouverture, au niveau des muscles actifs, de nombreux capillaires (vasodilatation) fermés au repos (vasoconstriction).

Un bon état cardiovasculaire et ventilatoire est indispensable à la pratique d’un exercice physique.